La surdouance de l'adulte

L'intelligence de l'adulte surdoué

La surdouance chez l'adulte correspond à une efficience intellectuelle particulière, très supérieure à celle des adultes de sa classe d'âge. Celle-ci est mise en évidence par un test de niveau intellectuel, la WAIS-IV. Ce test est utilisé pour des adultes, de 16 ans à 79 ans et 11 mois.

Surdouance adulte

Le quotient intellectuel habituellement retenu pour qu'un adulte soit dit surdoué est un QI homogène de 130.

La surdouance est cependant assimilable à un talent, qui est susceptible de s'exprimer... ou pas. De ce fait, la surdouance ne se traduit pas toujours par un quotient intellectuel particulièrement élevé. Prenons l'exemple d'un enfant intellectuellement précoce, qui se replie sur soi et désinvestit la scolarité. Arrivé à l'âge adulte, ce désinvestissement de la scolarité peut avoir eu un effet négatif sur le QI. De ce fait, ce sont parfois les caractéristiques de la personnalité qui permettent la détection de la surdouance.

La personnalité de l'adulte surdoué

Surdouance adulte

Les adultes surdoués partagent avec les enfants précoces de nombreuses caractéristiques du fonctionnement cognitif et psychologique :

  • la grande créativité,
  • la réactivité particulière, émotionnelle, sensorielle, intellectuelle et/ou au niveau de l'imagination,
  • l'hypersensibilité,
  • le perfectionnisme,
  • l'anxiété que crée le décalage avec les autres.

Que faire de sa surdouance ?

Le bilan psychologique met en évidence l'efficience intellectuelle et les caractéristiques cognitives et psychologiques de l'adulte. Il est alors possible pour le psychologue clinicien d'orienter la personne qui consulte en fonction de sa demande. Le bilan apporte des solutions concrètes pour que la surdouance ne soit pas vécue comme une source de souffrance, mais bien plutôt comme un atout et une source d'épanouissement.

La surdouance de l'adulte