La thérapie des personnes surdouées

Surdouance et souffrance

Le haut potentiel n'est pas un trouble et pourtant, nombre de surdoués le décrivent comme une source de souffrance.

Lorsqu'on a une grande sensibilité et le sentiment d'être en décalage avec autrui, lorsqu'on a un fonctionnement cognitif différent et une créativité particulière, il peut s'agir de surdouance.

Thérapie des personnes surdouées

Surdouance et bilan psychologique

Le bilan psychologique permet de détecter la surdouance. Il s'effectue chez un psychologue clinicien et comporte entre autres la Wais-IV, pour les personnes de plus de 16 ans, le Wisc-IV, pour les enfants et adolescents d'au moins 6 ans ou le Wppsi pour les enfants plus jeunes.

Lorsque la surdouance fait souffrir, le bilan psychologique est nécessaire, mais n'est pas suffisant.

La thérapie des adultes surdoués

Chez l'adulte, la surdouance devient un atout, une force, grâce à une forme de thérapie adaptée à la personne surdouée. Celle-ci prend en compte les particularités des caractéristiques de personnalité propres à la surdouance, mais demeure un travail de fond, susceptible d'apporter un mieux-être à long terme. Parfois, il est aussi important de pouvoir rencontrer d'autres personnes surdouées, par exemple grâce à l'adhésion à une association. Cela permet d'avoir un lieu où il y a moins de décalage avec les autres.

La thérapie des enfants intellectuellement précoces

Thérapie des personnes surdouées

Pour les enfants intellectuellement précoces, une thérapie adaptée est parfois indiquée. En effet, le vécu de différence que crée la surdouance est souvent source d'anxiété et de souffrance psychique. La question d'une scolarité mieux adaptée se pose également, que ce soit sous la forme d'un passage anticipé en classe supérieure ou sous la forme de travail scolaire en petits groupes. Dans tous les cas, la question du maintien de l'intérêt intellectuel se pose, tant il est courant de voir des enfants surdoués vivre un échec scolaire alors qu'ils ont des capacités très supérieures.

Thérapie et surdouance